PIRANDELLO Luigi - Biographie, études et analyses

PIRANDELLO Luigi - Biographie, études et analyses

article

Pirandello Né en Sicile en 1867 et mort à Rome en 1936, Luigi Pirandello est l’auteur de romans, de nouvelles et de nombreuses pièces de théâtre.
Après des études à Rome et à Bonn, il retourne en Italie en 1892 et s'établit à Rome où il noue sa première relations littéraires. Il enseigne à l'Instituto Superiore di Magistero de Rome de 1897 à 1922, abandonnant définitivement l'enseignement.
En 1924, il s'inscrit au parti fasciste.

Puis en 1925, il fonde et dirige sa propre troupe le Theatro d'Arte di Roma, qui effectuera jusqu'en 1928 plusieurs tournées en Italie et à l'étranger. Il y engage une jeune actrice inconnue, Marta Abba, dont il s'éprend et pour laquelle il écrira plusieurs comédies.
Il écrit d'abord des romans, des nouvelles et des poèmes avant d'aborder le théâtre, à 50 ans.
La renommée de ses pièces s’imposa sur la scène internationale après de furieuses polémiques et des jugements très contrastés de la critique et du public. L’attitude critique de Pirandello à l’égard de la culture du 19 ème siècle s’inscrit dans l’atmosphère avant-gardiste de l’époque et dans le désarroi d’un après-guerre qui paressait sceller la fin d’un monde en pleine décadence.
Pour défendre sa conception du théâtre, l’auteur décoche quelques flèches contre les auteurs de pièces récentes écrites dans l’esprit vieillot du théâtre bourgeois.
Avant l'oeuvre théâtrale de Brecht, celle de Pirandello a pour ressort dramatique le dédoublement. C'est ce qui caractérise le Pirandellisme. L'oeuvre de Pirandello est donc à lire comme un rigoureux système du double, ordonné autour de deux grand thèmes : le miroir (symbole d'une expérience de dédoublement vécue par Pirandello à la fois comme horreur de son propre corps et comme aliénation au discours d'autrui, particulièrement au délire paranoïaque de sa femme psychotique et internée) et la gémellité (à la fois inversion et récupération de l'expérience biographique du dédoublement). Ce système culmine dans la trilogie du « théâtre dans le théâtre » avec Six personnages en quête d'auteur (1921), Comme ci ou comme ça (1924), Ce soir on improvise (1930).

Prix Nobel de littérature en 1934, il meurt à Rome en 1936, avant d'avoir achevé sa dernière pièce Les Géants de la montagne.

Source: http://calounet.pagesperso-orange.fr/biographies/pirandello_biographie.htm

Études et analyses des oeuvres de Luigi Pirandello
 

Retourner vers Auteurs N - Z