ROSTAND Edmond: Biographie et analyses des oeuvres

ROSTAND Edmond: Biographie et analyses des oeuvres

article

Rostand Né à Marseille, le 1er avril 1868, arrière petit fils d'un maire de Marseille, Edmond Rostand naît dans une famille aisée de Paris. En 1880, son père, craignant les désordres de la Commune, amène toute sa famille, Edmond, sa mère et ses deux cousines dans la station thermale en vogue de Luchon. Edmond Rostand passera plus de vingt-deux étés à Luchon, qui lui inspire ses premières œuvres.

Edmond passe son baccalauréat à 16 ans et écrit l’année suivante une pièce restée inédite, Les Petites manies, où il dresse une série de portraits de personnes ridicules et insupportables, ainsi qu’une nouvelle intitulée Mon La Bruyère.
Pendant ses études de droit, Rostand, commence à écrire des poésies lyriques. Pour avoir disserté sur Honoré d'Urfé et Émile Zola, deux romanciers de Provence, il remporte en 1887 un prix de l'Académie de Marseille. Il a vingt ans, lorsque le théâtre de Cluny monte sa première pièce, un vaudeville : Le Gant rouge. En 1889, il publie son premier recueil poétique les Musardises, sans écho.
Le jeune écrivain épouse le 8 avril 1890 Rosemonde Gérard. L’année suivante, elle donne naissance à un premier fils, Maurice, futur poète et dramaturge. Son frère Jean, le célèbre biologiste et également académicien, naîtra trois ans plus tard, le 30 octobre 1894.
Edmond Rostand présente à la Comédie française, en 1894, Les Romanesques. Cette pièce est déjà l’ébauche d’un style fantaisiste et poétique. Passionné par le théâtre, il écrit pour la célèbre actrice Sarah Bernhardt deux autres pièces, La Princesse lointaine, en 1895 et La Samaritaine en 1897. Encouragé par ce premier succès, Edmond Rostand, poursuit son œuvre. Le 28 décembre 1897, au théâtre de la porte Saint Martin à Paris, se joue la première de Cyrano de Bergerac, une comédie héroïque, qui apporte à son auteur une renommée immédiate.
En 1900, Edmond Rostand signe son deuxième succès avec l’Aiglon. Un an plus tard, l’écrivain est élu à l’Académie française. En 1903, il lit sous la coupole son discours de réception écrit en prose. C’est le plus jeune académicien, il n’a que 33 ans.
Rostand contracte une pleurésie. Il se fait soigner à Cambo-les-Bains, au Pays basque. Il y construit une superbe villa, « Arnaga » où il se réfugie pour écrire. Il prépare une autre pièce Chantecler, dont la première représentation aura lieu en 1910, joué par Lucien Guitry, père de Sacha. Cette pièce, très attendue, n’obtient pas le succès qu’espérait Rostand. Le public est déçu.

La première guerre mondiale éclate et Rostand publie de brillantes compositions de circonstance, rassemblées sous le titre Le Vol de la Marseillaise.
Le 11 novembre 1918 il assiste à la victoire des troupes alliées à Paris. Il contracte la grippe espagnole qui l’emportera quelques semaines plus tard. Edmond Rostand meurt le 2 décembre 1918. Il avait 50 ans.

 

Retourner vers Auteurs N - Z

cron