LAMARTINE Alphonse de: Biographie et analyses des oeuvres

LAMARTINE Alphonse de: Biographie et analyses des oeuvres

article

Lamartine Issu d'une famille noble opposée à "l'usurpateur" Napoléon, son enfance s'écoula à Milly (Saône-et- Loire).Après des études classiques, il mène une vie oisive partagée entre son village, Milly, et Paris:il y écrit ses premiers essais littéraires,nourri de Fénelon et Racine, mais admirateur également de Chateaubriand, Byron et Pétrarque. Un séjour en Italie (1811-1812) contribue à son éducation esthétique et sentimentale.

De retour en France, Lamartine s'ennuie au service du roi Louis XVIII; il démissionne et voyage beaucoup.Son inactivité et son désarroi le persuadent qu'il est malade.
En cure à Aix, en Savoie, il rencontre en 1816 Mme Julie Charles,épouse d'un physicien connu. Leur amour réciproque mais bref lui inspire ses poèmes les plus célèbres, dont le fameux Le Lac.. Après le succès inattendu des Méditations poétiques, en 1820 (qui lancera le Mouvement romantique, il épouse une jeune Anglaise, Maria Anna Elisa Birch, qui sera pour lui une épouse dévouée et admirative.et entreprend une carrière diplomatique entre à l'Académie française. Après le moindre retentissement des Nouvelles Méditations * et du Dernier chant du pèlerinage d'Harold (référence à Byron), Lamartine se surpasse dans publie les Harmonies poétiques et religieuses (1830).
La réalisation par Lamartine de son vieux rêve d'un voyage en Orient lui vaut la douleur de perdre sa fille en 1832 à Beyrouth. De ses pérégrinations, il tirera Le voyage en Orient, de son désespoir le poème"Géthsémani" (La chute d'un ange).
Elu député (tendance libérale) en 1833, il se rallia peu à peu à la monarchie de Juillet. Ses poèmes Jocelyn et la Chute d'un ange furent édités en 1836 et 1838. L'Histoire des Girondins (1847) lui valut une grande popularité. Ministre des Affaires étrangères en 1848 et, durant les premiers mois de la révolution, véritable chef du gouvernement provisoire, il cautionna, lors des journées de juin, les mesures répressives, et son échec écrasant aux élections présidentielles du 10 décembre 1848 mit fin à sa carrière politique.
Ruiné, endetté, il rédigea des récits autobiographiques (les Confidences, 1849; les Nouvelles Confidences, 1851) et un Cours familier de littérature (1856-1869). Il mourut dans l'indifférence.
Il sera le premier poète romantique "en vers"et exercera une influence considérable sur toute la génération romantique (de 1820 à 1850).

Source: http://rabac.com
 

Retourner vers Auteurs A - M