LEIRIS Michel: Biographie et analyses des oeuvres

LEIRIS Michel: Biographie et analyses des oeuvres

article

Leiris Poète, ethnographe, critique d'art et essayiste, c'est son œuvre autobiographique qui s'impose nettement comme la partie la plus imposante de son activité
d'homme de lettres.
Michel Leiris adhère au Surréalisme dès 1924 et publie l'année suivante un recueil de poésie Simulacres . Il collabore à la revue La Révolution Surréaliste et s'y distingue par Glossaire j'y serre mes gloses, de subtiles définitions basées sur des jeux de mots. Le langage apparaît d'emblée comme la préoccupation majeure de l'écrivain, l'objet de son écriture.
Pendant les années vingt, Leiris écrit des textes surréalistes, dont Le Point Cardinal (1927) et Aurora, son unique roman qui ne sera publié qu'en 1946.

En 1929, il rompt avec le Surréalisme et s'oriente vers l'ethnographie en 1929. Leiris va ainsi parcourir, pendant à peu près deux ans, l'Afrique de l'océan Atlantique jusqu'à la mer Rouge en tant que "secrétaire-archiviste" de la mission Dakar-Djibouti. C'est l'Afrique qui donnera en 1934 à Leiris son premier livre important ( l'Afrique fantôme) où il mêlera à la fois autobiographie et ethnographie.
Ne se faisant aucune illusion sur le peu de dignité de son genre littéraire en comparaison de ceux des autres, il développera son projet jusqu'à des seuils jamais franchis auparavant: très peu de complaisance envers soi-même, des révélations "honteuses", aucune trace d'héroïsme. L'Age d'Homme (1939), le livre le plus célèbre de Michel Leiris, est un exemple du genre. Il contient toutes les manies du Leiris autobiographe et se caractérise par une exploration quasi psychanalytique de son moi, qu'il poursuivra dès 1940 dans La Règle du jeu, ensemble autobiographique qui reste l'oeuvre littéraire de l'écrivain.
En contrepoint de La Règle du Jeu, Leiris fait son métier d'ethnographe, consacre d'importantes études à ce sujet, compose des poèmes et écrit des textes de critique d'art sur quelques-uns des artistes les plus importants du XXème siècle: André Masson, Joan Miró, Alberto Giacometti, Pablo Picasso,... Engagé et actif dans ses engagements, Leiris sera l'un des intellectuels qui signera le plus de pétitions et de déclarations collectives comme par exemple la "Déclaration sur le droit à l'insoumission dans la guerre d'Algérie" (Manifeste des 121) publié le 6 septembre 1960
Décédé en 1990, une grande partie de son oeuvre non encore publiée reste encore à découvrir


Source: http://rabac.com
Études sur l'oeuvre de Leiris
 

Retourner vers Auteurs A - M