LA ROCHEFOUCAUD François de: Biographie, études et analyses

LA ROCHEFOUCAUD François de: Biographie, études et analyses

article

(1613 -1680)

La_Rochefoucauld Appartenant à l'une des plus nobles familles de France, il était destiné à une brillante carrière militaire et politique. Sa bravoure fut manifeste, notamment lors de la campagne
Comploteur contre Richelieu (ce qui lui valut d'être embastillé en 1637 puis exilé sur ses terres de Poitou),il prit parti contre Mazarin et soutint activement la Fronde des princes (1648)
Blessé au visage (1652), il se rallia bientôt au roi (1653) , se retira sur ses terres, et commença une carrière de mondain à Paris à partir de 1656 entreprenant la rédaction de ses Mémoires (1662), et fréquentant la société des femmes d'esprit: Mme de Sablé, Mme de Sévigné, Mme de La Fayette avec laquelle il eut une liaison

En 1664, il publia anonymement, à La Haye, ses Réflexions ou Sentences et Maximes morales.. À l'origine, il s'agissait d'un jeu mondain de la conversation, en grande vogue dans la haute société, où les intellectuels formulaient de brèves expressions pour dire une vérité, souvent pessimiste et désillusionnée. La Rochefoucauld y dénonce, impitoyablement, les déguisements vertueux de l'égoïsme inconscient, que l'on appelle à cette époque "amour-propre " (" Nos vertus ne sont le plus souvent que des vices déguisés ). Cette mise en cause de la vertu, qui n'est que l'imposture de l'orgueil, appartient à une très ancienne tradition chrétienne. Mais la critique du moi, insistante dans les Maximes, vise aussi l'héroïsme et la gloire tels qu'ils ont été exaltés pendant le siècle de Louis XIII. Le recueil présente par ailleurs une réflexion sur l'influence que le corps exerce sur les mouvements de l'âme. L'homme que décrit La Rochefoucauld est dépourvu de liberté, inconstant et ennemi de lui-même. Cependant, bien que cette vision traduise un réel désenchantement, le constat du moraliste n'est pas stérile. Les Maximes enseignent aussi que la vie vaut d'être vécue si on respecte les règles de la sociabilité et de " l'honnêteté ". Le style est travaillé dans les Maximes avec une grande précision, en accord avec la lucidité, l'austérité et l'acuité de la pensée.
Les Maximes ont assuré à La Rochefoucauld une célébrité de moraliste sévère dont le pessimisme s'apparente à celui de Pascal et des Jansénistes de Port-Royal. Son style, net et concis, fait de lui l'un des grands écrivains classiques français.


Source: http://rabac.com

 

Retourner vers Auteurs A - M